Substance : DMT

info À propos

La diméthyltryptamine est une substance psychédélique de la famille des tryptamines. Elle agit sur la sérotonine comme agoniste sélectif des récepteurs 5HT2A.

Les informations ci-dessous ne concernent que la DMT prise seule, sans l'ajout d'un IMAO.

warning Avertissements

Pour la changa, l'ayahuasca et les mélanges contenant de l'harmala, consultez également les données spécifiques aux IMAO.

DMT + MDMA (Shaman flip)

edit

bubble_chart Tendance synergique

trending_up

Potentialisation

Les effets de ces substances sont multipliés ou fortement modifiés par leur combinaison.
Fiabilité : hypothétique.
check_circle brightness_1 brightness_1

error_outline Risque estimé

drag_handle

Neutre

La combinaison de ces substances n'augmente pas significativement leurs risques par rapport à une consommation indépendante.
Fiabilité : supposée.
check_circle check_circle brightness_1

flare À propos des effets

Les témoignages de cette combinaison sont relativement rares. Des membres de DMT-Nexus donnent un avis positif, mais l'un d'eux la décrit comme « un peu ennuyeuse ».

On peut s'attendre à une potentialisation, sur le modèle des autres combos entre MDMA et psychédéliques, bien que le petit corpus de témoignages disponibles ne la mette pas en valeur.

Plusieurs personnes, par exemple sur Reddit ou dans ce trip report, utilisent la MDMA pour réduire l'anxiété précédant la prise de DMT. Cette dernière est alors consommée lorsque les effets de la MDMA s'estompent.

menu_book À propos des risques

Il n'y a aucune étude portant sur l'interaction entre DMT et MDMA. Sur Internet, les quelques témoignages d'usagers ne relèvent pas de danger particulier. Il pourrait néanmoins en exister qui n'aient pas encore été repérés jusqu'ici.

edit

bubble_chart Tendance synergique

trending_up

Potentialisation

Les effets de ces substances sont multipliés ou fortement modifiés par leur combinaison.
Fiabilité : avérée.
check_circle check_circle check_circle

error_outline Risque estimé

drag_handle

Neutre

La combinaison de ces substances n'augmente pas significativement leurs risques par rapport à une consommation indépendante.
Fiabilité : supposée.
check_circle check_circle brightness_1

flare À propos des effets

Cette description est une somme de témoignages trouvés sur Internet.

Malgré que la DMT et le protoxyde d'azote (n2o) agissent de façons très différentes sur l'organisme, leurs effets semblent se potentialiser avec de puissants visuels et une synergie unique entre les ressentis dissociatifs et psychédéliques.

Les effets physiques de la DMT (body load) sont atténués par l’anesthésie du protoxyde d’azote. L’expérience semble également moins anxiogène qu’avec la DMT seule, plusieurs témoignages soulignant un sentiment de calme malgré des visions parfois très crues. Enfin, cette combinaison semble prolonger les effets résiduels de chacune des deux substances.

Cette combinaison reste néanmoins intense et il est déconseillé de la prendre à la légère. Elle peut devenir particulièrement confuse à haute dose de DMT. Spirituellement, certaines personnes l’ont ressentie comme moins légitime qu’une prise de DMT seule.

Le protoxyde d'azote et la DMT sont difficiles à synchroniser en raison de leurs effets courts et puissants. Les stratégies peuvent être de commencer par l’un ou par l’autre, de ne prendre qu'une faible dose de DMT ou de compter sur l’assistance d’un trip sitter.

menu_book À propos des risques

Le protoxyde d’azote multiplie les effets des psychédéliques et les ravive pendant la descente. D’après Drugscience, cela peut être effrayant ou perturbant si l’usager ne s’y attend pas. Malgré le peu de retours négatifs de cette combinaison, il reste possible d'en faire un bad trip.

La DMT comme le protoxyde d'azote nécessitent de consommer de façon à minimiser les risques de chute. Cette précaution est d'autant plus importante en cas de combinaison des deux.

Ni la DMT (voir cette méta-étude) ni le protoxyde d'azote (cf. la fiche toxicologique de l'INRS) ne sont toxiques dans le cadre d'une consommation raisonnable. Pour l'instant, rien ne permet d'envisager que leur combinaison présente un risque supplémentaire.

edit

bubble_chart Tendance synergique

trending_down

Atténuation

Les effets de ces substances sont contradictoires et certains d'entre eux s’atténuent.
Fiabilité : hypothétique.
check_circle brightness_1 brightness_1

error_outline Risque estimé

drag_handle

Neutre

La combinaison de ces substances n'augmente pas significativement leurs risques par rapport à une consommation indépendante.
Fiabilité : hypothétique.
check_circle brightness_1 brightness_1

flare À propos des effets

Il ne semble pas y avoir d'étude à propos de l'interaction entre alcool et DMT. Cette fiche est donc une compilation de témoignages.

Comme en témoigne ce topic, boire une faible dose d'alcool avant de fumer de la DMT semble être une pratique courante. Les usager·es instrumentaliseraient les effets anxiolytiques de l'alcool pour réduire leur appréhension à prendre de la DMT.

Concernant l'interaction elle-même, les retours (tels qu'ici et ) sont mitigés. Certain·es n'y voient pas de différence avec la DMT seule, tandis que d'autres rapportent une expérience psychédélique émoussée et décevante. Comme l'explique celui-ci, il s'agit probablement de gestion des dosages : une quantité élevée d'alcool amènerait une expérience plus confuse et moins psychédélique.

Mais il semble également y avoir une problématique culturelle ou morale : comme on peut le voir sur ce thread, de nombreux usager·es considèrent la DMT comme spirituellement supérieure à l'alcool, raison pour laquelle il ne faudrait pas les mélanger. Certain·es rapportent même que les "entités" hallucinées sous DMT le leur auraient interdit.

menu_book À propos des risques

Il ne semble pas y avoir d'étude à propos de l'interaction entre alcool et DMT. Mais les nombreux témoignages ne rapportent pas de risque particulier.

edit
edit

DMT + IMAO

edit
edit