Substance: Poppers

info About

Poppers, or alkyl nitrites, are volatile liquid substances often inhaled for their vasodilating and muscle relaxing effects.

edit

bubble_chart Synergistic tendency

trending_up

Increase

The effects of these substances are multiplied or greatly modified by their combination.
Reliability: hypothetical.
check_circle brightness_1 brightness_1

error_outline Estimated risk

warning

Caution

This combination presents relatively low physical or mental risks, or may result in risky situations.
Reliability: hypothetical.
check_circle brightness_1 brightness_1

flare About effects

It seems established that GHB has a two-phase effect: sedative at high doses, then stimulant in a second phase or at low doses. Its interactions therefore depend on both dosage and temporality. This particularity is documented in this small study, and in secondary sources such as PNWiki and this topic.

Nous n'avons pas trouvé d'étude à propos de la combinaison de GHB et de poppers. Mais le site d'information médicale drugs.com prévoit une addition des effets hypotenseurs (baisse de tension).

D'après le seul témoignage que nous ayons trouvé, cette hypotension favoriserait les G-holes (pertes de conscience liées au GHB). Elle rendrait également l'érection difficile.

menu_book About risks

Nous n'avons pas trouvé d'étude à propos de la combinaison de GHB et de poppers.

Mais cette combinaison pourrait favoriser les pertes de connaissance. En effet, d'après le site d'information médicale drugs.com, il y aurait une addition des effets hypotenseurs (baisse de tension), avec un risque de syncope. Ce rare témoignage dit aussi que le G-hole (inconscience liée au GHB) arriverait à moindre dose. Cela entraîne un risque de blessure (chute, accident...), ainsi que d'étouffement si la personne n'est pas placée en position latérale de sécurité (PLS).

Par ailleurs, il y aurait aussi une augmentation des risques cardio-vasculaires. En effet, l'hypotension s'accompagne souvent d'une tachycardie (élévation du rythme cardiaque), ce que relève également drugs.com. À cela il faut ajouter un effet en deux temps du GHB, où chez l'humain il deviendrait stimulant une fois le pic passé, ce qui impliquerait également une tachycardie (voir cette étude-pilote). Ce mélange serait donc à éviter au moins pour les personnes ayant des antécédents cardiaques.

edit
edit
edit
edit
chevron_left