edit

bubble_chart Synergistic tendency

help_outline

Unknown

The effects of this combination are not known.

error_outline Estimated risk

warning

Caution

This combination presents relatively low physical or mental risks, or may result in risky situations.
Reliability: inferred.

flare About effects

Les témoignages sont trop rares pour qu'on puisse en tirer une généralité. Sur ce thread, les avis divergent entre une euphorie "écrasante", une augmentation de l'anxiété et une expérience neutre. De son côté, TripSit indique une synergie positive (l'affirmation n'est pas sourcée). Cet usager met en garde contre le re-dosage compulsif.

Une étude menée sur des souris montre que le protoxyde d'azote bloque l'expression de la préférence pour la cocaïne. En effet, le protoxyde d'azote est parfois utilisé en milieu médical pour soulager le craving consécutif à un sevrage (méthode PAN). Cette étude en évalue l'efficacité chez l'humain dans le cas de la cocaïne. Toutes ces expérimentations ont été menées dans des cadres très différents de la consommation récréative, avec des dosages contrôlés, une administration continue, du matériel adapté et un personnel qualifié.

menu_book About risks

Le site drugs.com, qui recense les effets des médicaments et les risques de leurs interactions, ne contient aucune donnée pour cette combinaison. Ces deux produits étant bien connus et bien documentés, on peut en déduire qu'il n'y a pas de risque majeur. Néanmoins, la consommation récréative est souvent bien différente de l'utilisation médicale et peut présenter des risques inattendus.

Par exemple, d'après cet usager, combiner ces produits augmente leur potentiel addictif. Dans son cas, l'euphorie est si forte qu'il lui est difficile d'arrêter d'en reprendre. Un autre usager témoigne plutôt d'une augmentation de l'anxiété et de la paranoïa.

Le site drugscience.org indique que, bien que rien ne permette de l'affirmer, le protoxyde d’azote pourrait être plus dangereux en combinaison avec les produits ayant un impact sur la pression sanguine ou le rythme cardiaque. Comme c’est le cas de la cocaïne, cette combinaison requiert des précautions chez les personnes à risques cardio-vasculaires. Le manque d’oxygène ayant un rôle dans la tachycardie du protoxyde d’azote, il est important de respirer régulièrement hors du ballon et d’espacer les prises.