edit

bubble_chart Tendance synergique

shuffle

Mixte

La combinaison de ces substances atténue certains de leurs effet et en augmente d'autres.
Fiabilité : supposée.

error_outline Risque estimé

warning

Vigilance

Cette combinaison présente de faibles risques physiques ou mentaux, ou peut déclencher des situations à risque.
Fiabilité : supposée.

flare À propos des effets

Certains effets dépresseurs des opiacés (comme le ralentissement cardiaque ou la relaxation musculaire) sont opposés à l'effet stimulant de la MDMA. Leurs effets peuvent donc se contrarier, mais ils ne s'annulent pas : ces substances ne sont pas un antidote l'une de l'autre.

Peu de retours d'expériences sont disponibles, aussi il est difficile d'en tirer des généralités. Mais on peut noter que les usagers occasionnels semblent en tirer une euphorie unique ("bliss") où les effets secondaires des deux substances s'équilibrent. Le risque de dépendance est mis en avant. Les effets contradictoires du mélange peuvent aussi entraîner des effets très bizarres, comme dans ce trip report où l'auteur se sent "comme un somnambule".

Cette méta-étude rapporte que l'utilisation d'opiacés pour amortir la descente de MDMA pourrait venir de leur effet pro-sérotoninergique.

menu_book À propos des risques

Les opiacés étant des dépresseurs du système nerveux dont certains sont facilement overdosables (comme l'héroïne ou la morphine), il faut rester vigilant à ne pas abuser lorsqu'on les combine avec un stimulant qui masque leurs effets.

Cette méta-étude rapporte que certain·es usager·es utilisent les opiacés pour pour surmonter la descente et le contrecoup de la MDMA ou pour atténuer ses effets stimulants. Ces utilisations sont corrélées à une augmentation de la consommation de l'une ou l'autre substance seule : en d'autres termes, cela peut indiquer un plus grand risque de dépendance. Cette autre étude montre que la poly-consommation de stimulants et de dépresseurs serait corrélée à plus de pratiques à risque et d'effets secondaires négatifs que la consommation de stimulants seuls.

Certaines organisations mettent en avant l'effet contradictoire de ce type de combinaisons pour souligner un risque de complication cardiaque.

Attention, ces données ne sont pas valables pour le tramadol, qui jouit d'une page dédiée.