edit

bubble_chart Tendance synergique

shuffle

Mixte

La combinaison de ces substances atténue certains de leurs effet et en augmente d'autres.
Fiabilité : supposée.

error_outline Risque estimé

report

Risqué

La combinaison de ces substances présente des risques physiques ou mentaux non négligeables.
Fiabilité : supposée.

flare À propos des effets

Les témoignages (comme ici) vont dans le sens d'une addition des effets, avec une puissante euphorie, et un mélange du ressenti cotonneux des opiacés et de la stimulation de la cocaïne. Les injecteur·ices décrivent un "double-flash" comparable à un orgasme (exemple), mais très court et régulièrement suivi de sentiments négatifs.

Comme en témoigne cet usager, la plus longue durée d'action des opiacés réduit en partie les symptômes de la descente de cocaïne et le craving qui lui succède.

Des récits comme celui-ci, ou celui-là, cherchent à mettre en garde contre le potentiel addictif de cette combinaison en exposant ses conséquences sur la vie de leurs auteurices.

menu_book À propos des risques

Les opiacés étant des dépresseurs du système nerveux overdosables, il faut être très vigilant à ne pas en abuser lorsqu'on les combine avec un stimulant qui masque leurs effets. Le danger d'overdose est amplifié par la courte durée d'action de la cocaïne : l'usager risque de mal évaluer sa dose d'opiacé, et d'en subir les effets une fois la cocaïne redescendue. La page wikipédia du speedball liste des personnalités décédées de cette combinaison.

Les opiacés (dans l'étude qui suit, l'héroïne) et la cocaïne sont des produits neurotoxiques. Cette étude portant sur des rats, discutée ici, semble indiquer qu'en cas de combinaison, les dégâts sont plus importants que pour chaque substance seule. En ciblant le cortex préfrontal, cette neurotoxicité limite les facultés de contrôle, de jugement, de prise de décision. Aux propriétés addictives des deux produits s'ajoute donc un mécanisme neurologique altérant le contrôle de soi, et cette boucle de rétroaction pourrait rendre le speedball particulièrement addictif.

De manière générale, cette combinaison est connue pour entraîner une forte dépendance (voir par exemple des témoignages ici et ). Par ailleurs, cette étude montre que la poly-consommation de stimulants et de dépresseurs serait corrélée à plus de pratiques à risque et d'effets secondaires négatifs que la consommation de stimulants seuls.