edit

bubble_chart Synergistic tendency

trending_up

Increase

The effects of these substances are multiplied or greatly modified by their combination.
Reliability: inferred.
check_circle check_circle brightness_1

error_outline Estimated risk

cancel

Dangerous

The combination of these substances presents major physical or mental risks.
Reliability: proven.
check_circle check_circle check_circle

flare About effects

La combinaison d'alcool et de kétamine potentialise les effets dépresseurs des deux substances. Les témoignages (ici en français) décrivent un ressenti surprenamment puissant, des nausées et beaucoup de confusion. Il n'est pas rare de vomir et/ou de faire un black-out (lire ce TR). La potentialisation est toutefois moins sensible lorsque l'alcool est pris après la kétamine.

Cette combinaison est souvent faite de façon involontaire, lorsque des usagers sous-estiment leur consommation d'alcool ou sa synergie avec la kétamine (comme ici et ). Peut-être pour cette raison, beaucoup de témoignages rapportent de l'angoisse et des ressentis très sombres (voir ce TR ou celui-là). L'alcool aurait également tendance à brouiller les effets psychédéliques de la kétamine. Il arrive néanmoins que des usagers apprécient ce mélange et le fassent volontairement (par exemple dans ce thread).

Concernant la DCK, ces trois threads (ici, ici et ) indiquent une combinaison généralement agréable, sans plus de précisions, mais insistent sur la nécessité de doser bas. Les effets négatifs recensés sont les nausées, des troubles de mémoire et une chute. Ce thread recense deux réactions allergiques.

menu_book About risks

De nombreux témoignages (tels qu'ici) rapportent que la combinaison d'alcool et de kétamine, même à très faible dose, augmente drastiquement la confusion, la nausée, la désinhibition et les troubles de mémoire. À des doses plus élevées, il est fréquent de vomir ou de perdre conscience (exemples ici ou ). Cela implique des risques d'accidents à cause de la perte de contrôle, d'étouffement par aspiration de son son vomi ou sa langue (voir ce témoignage), et de dépression respiratoire.

Pour cette raison, les sources secondaires telles que TripSit ou Combi-Checker classent ce mélange comme étant dangereux et rappellent de placer les personnes inconscientes en position latérale de sécurité. Le site drugs.com conseille d'accompagner ce mélange d'une surveillance adaptée, notamment de la respiration, et d'éviter toute activité requérant de l'attention ou de l'habileté.