edit

bubble_chart Synergistic tendency

trending_down

Decrease

The effects of these substances are contradictory and some of them are attenuated.
Reliability: inferred.

error_outline Estimated risk

report

Unsafe

The combination of these substances presents non-negligible physical or mental risks.
Reliability: inferred.

flare About effects

L’amphétamine est un stimulant du système nerveux central, et l’alcool un dépresseur. Comme le confirment les témoignages d’usagers (tels qu’ici, et ), leurs effets sont contradictoires et se contrebalancent, mais sans s’annuler (ce ne sont pas des antidotes l’un de l’autre).

Pour certain·es, cette combinaison est inutile car les effets de l’alcool disparaissent complètement derrière ceux de l’amphétamine. Pour d’autres, l’alcool réduit l’anxiété provoquée par l’amphétamine. Il est en tout cas noté que de plus grandes quantités d'alcool peuvent être absorbées, et que la gueule de bois est plus intense le lendemain.

menu_book About risks

D’après cette méta-étude, la déshydratation provoquée par l’alcool empire la hausse de chaleur corporelle (hyperthermie) induite par l’amphétamine. Or, cette hyperthermie est toxique pour tout le corps (reins, foie, systèmes nerveux et cardio-vasculaire), ce à quoi il faut ajouter la toxicité de l’alcool lui-même (résumée ici).

L'amphétamine donne une impression de sobriété en masquant une partie des effets de l'alcool. Cela peut pousser à boire de façon excessive, entraînant une toxicité accrue pour le corps, et un risque d’overdose d’alcool lorsque l’amphétamine cesse de faire effet.

Pour ces raisons, TripSit préconise de se tenir à une dose d’alcool prévue à l’avance. Combi-Checker met aussi en garde contre la désinhibition, qui peut poser des problèmes à l’usager et à son entourage.