Alcohol + Cannabis
(Cross-fading)

edit

bubble_chart Synergistic tendency

trending_up

Increase

The effects of these substances are multiplied or greatly modified by their combination.
Reliability: proven.
check_circle check_circle check_circle

error_outline Estimated risk

warning

Caution

This combination presents relatively low physical or mental risks, or may result in risky situations.
Reliability: proven.
check_circle check_circle check_circle

flare About effects

Les nombreux témoignages (tels qu'ici, et ) rapportent une potentialisation des deux produits. Des dosages trop élevés peuvent donner le tournis et la nausée ("the spins"), aussi les usager·es conseillent souvent de prendre le temps de découvrir ses propres limites. Chez certaines personnes, l'alcool réduit les effets anxiogènes du cannabis.

L'ordre de prise pourrait influencer la nature des effets, et plusieurs dictons circulent tels que : "Beer before grass you’re on your ass, grass before beer you’re in the clear". L'appréciation d'un ordre plutôt que d'un autre varie néanmoins selon les individus.

Cette revue de littérature ne rapporte pas d'interaction dynamique, mais des interactions métaboliques complexes qui changent selon de nombreux paramètres (tels que les dosages, l'ordre de consommation et les habitudes de la personne). Il s’en dégage que de petites doses de chaque substance ralentissent leur élimination.

menu_book About risks

Le mélange d'alcool et de cannabis entraîne une sensation d'ivresse décuplée. D'ailleurs, cette revue de littérature relève que la combinaison altère davantage les performances cognitives et motrices que chaque substance seule. Cela amène des risques contextuels, par exemple d'accident.

D'après les témoignages, la limite semble fine entre des effets agréables et accablants. Les surdoses entraînent fréquemment des malaises et des vomissements.